FAQ

Voici quelques réponses aux questions qui nous sont souvent posées.

  • Taux de chlore acceptable : entre 1 et 3 ppm
  • Taux de PH acceptable : entre 7.2 et 7.8
  • Taux d alcalinité acceptable : entre 70 et 120 ppm
  • Taux de calcium acceptable : entre 180 et 250 ppm
  • N.B. Ces nombres peuvent varier selon la température de l'eau.
Pour découvrir la source d une fuite, la première chose à faire est de mesurer la perte d eau sur 24 heures et ce, le système de filtration en fonction et à l arrêt.

1. Après avoir mis le niveau d eau à la moitié de l écumoire, on fait une marque au crayon de plomb (sur le contour de l écumoire ou dans les marches) et 24 heures plus tard on mesure (de façon précise) la perte d eau avec le système en fonction. On refait un trait.

2. On remonte le niveau d eau là où il était 24 heures plus tôt. 3. On ferme le système de filtration et on mesure la perte d eau 24 heures plus tard. On fait un trait à nouveau.

Ainsi, si la perte d eau est identique alors que le système est en fonction et à l arrêt, cela signifie probablement qu il s agit d un trou dans la toile. Si la perte est différente, il s agit probablement d une fissure dans une des lignes de la piscine. Dans tous les cas, il est préférable de consulter un expert pour faire un bon diagnostic.
De façon générale, une piscine ne devrait pas perdre plus d un pouce d eau par semaine. Cela peut varier selon la température (évaporation) et l utilisation qu on fait de la piscine.

1- Vérifier le niveau d eau, mettre de l eau si nécessaire (prévoyezune perte d environ un pouce en raison de l eau perdue lors du « backwash)
2- Fermer et « bypasser » la thermopompe (Si nécessaire)
3- Fermer la machine au sel (Si nécessaire)
4- Vider le panier d écumoire (le remettre par la suite si la piscine est trèssale)
5- Fermer la valve du drain de fond située à la pompe (Si nécessaire)
6- Passer un filet de surface
7- Brancher la balayeuse directement dansle trou de l écumoire aprèsavoir rempli d eau le boyau (utiliser une « vacuum plate » et le panier dansl écumoire si la piscine est très sale)
8- Passer la balayeuse (à la position filtre) partout et trèstranquillement (même là où il n y a pas de saletés)
9- Retirer la balayeuse (vider le panier d écumoire ou le panier de pompe si nécessaire)
10- Brosser l ensemble de la piscine (c est normal, même aprèsavoir passé la balayeuse, qu il y ait une poussière blanche. Si la poussière est verte, faire un traitement pour algue. Si le problème persiste appeler Multi Service)
11- Faire un « backwash » (1 min à backwash, 1 min à rince, remettre à filtre). Toujours couper le courant avant de changer le filtreur de position.
12- Faire une analyse d eau et ajuster si nécessaire
13- Ouvrir les valves du chauffe-eau (Si nécessaire)
14- Repartir la machine au sel (Si nécessaire)
De façon générale, la durée de vie du sable de filtration est entre 3 à 5 ans. Cependant, cela peut être moindre s il y a une contamination du sable par les algues, les métaux, etc. Si l'eau est continuellement trouble, ceci est un bon indicateur que le sable de filtration est à changer.
Efficacité de la désinfection de l eau Le plus grand avantage du système de chloration au sel (SCS) est sanscontredit l efficacité de la désinfection de l eau. Bien que toujours existant, le risque d apparition d algues, de bactéries, de virus, etc. est pratiquement nul. En effet, outre le fait qu un SCS permet d avoir une production constante et prévisible de chlore, un SCSlimite les interventions d un opérateur, qui sont, faut-il l admettre, souvent à la base de nombreux problèmes. Facilité d utilisation Le SCSest relativement facile à utiliser. Le sel demeurant dans l eau, un SCS demande que très peu d intervention de la part d un opérateur. Soulignons, cependant, qu un SCSne fait pastout; la désinfection de l eau est facilitée par un SCS, mais celui-ci n équilibre pas l eau, cela demande toujours l intervention d un opérateur.
Contrairement à la croyance populaire, lorsqu on « passe au sel », nous continuons à utiliser du chlore pour désinfecter l eau de la piscine. En effet, comme le nom l indique bien, un système de chloration au sel (SCS) transforme le sel en chlore par un processus plus ou moins complexe, et ce, à l aide d une cellule électronique. Un tableau de contrôle digital permet non seulement de calibrer de façon précise le taux de chlore désiré, celui-ci permet également d effectuer certains diagnostiques sur la qualité de l eau, comme le taux de sel, la température de l eau, etc.

1. Si l eau est verte :
très probablement des algues Mettre un traitement choc (1 500 g de chlore en grain dilués dans l eau chaude et répandu sur l ensemble de la piscine). 24 heures après, faire un bon « backwash » et complétez le traitement en ajoutant 150 ml d algicide (40 % minimum) par 10 000 litres d'eau. Pour terminer, assurez- vous que votre eau est équilibrée.

2. Si l eau est blanchâtre :
Filtration déficiente, manque de chlore et/ou eau non équilibrée

Filtration déficiente Vider le panier de pompe et d écumoire, s assurer que l hélice de la pompe n est pas obstruée, donner un « backwash ». Il ne devrait pas y avoir d air dans la pompe. Manque de chlore Mettre un traitement choc (1 500 g de chlore en grain dilués dans l eau chaude répandu sur l ensemble de la piscine)

Eau non équilibrée : Pour bien équilibrer la chimie de votre eau, il est préférable de consulter un expert.

Pour l’essentiel, il existe deux types de taches :

1. Celles qui partent au brossage : Ce sont généralement des algues. S’il y en a peu : Brosser toutes les taches, mettre un traitement choc (1500 g de chlore en grain dilués dans l’eau chaude et répandu sur l’ensemble de la piscine). 24 heures après, faire un bon «backwash» et retirer les algues mortes avec la balayeuse à la position drain ou waste. Terminer le traitement en ajoutant 1 litre d’algicide (40% minimum) et en vous assurant que votre eau est équilibrée. S’il y en a beaucoup, consultez un spécialiste.

2. Celles qui ne partent pas au brossage : Ce sont des algues tenaces ou des métaux. Consultez un spécialiste.